Je feutre, tu feutres, nous feutrons

      IMGP4384Croyez-nous… feutrer se conjugue jusqu’à l’épuisement !

.
Ce jour, un mercredi, nous avons profité du savoir de Baukje (blog Busy bee free) pour feutrer des morceaux de laine.

Nous étions un petit groupe réparti à des postes de travail bien distincts. Des couleurs pour chacune d’entre nous, des ornements, une bassine pleine d’eau chaude, un bloc de savon de Marseille et les conseils attentifs et prévenants de Baukje.

IMGP4398Feutrer la laine ?

Le carré, ou plaque, est plus ou moins déjà « compacté », le terme n’est peut-être pas celui qu’il faut employer, mais c’est pour que vous imaginiez la chose…
Sur la table : une serviette et un matériau plastifié, une grande feuille de papier bulle.
Sur le carré, nous disposons des fils, des morceaux de mousseline, des ornements, des fibres de laines colorés, au gré de nos inspirations.Une fois la composition terminée, nous sommes prêtes à effectuer le feutrage.
.

bannfeutre1IMGP4399
Le feutrage consiste à frotter la laine pour la rendre plus dense, plus serrée, imperméable. On imbibe généreusement la laine d’eau savonneuse et chaude. On la recouvre d’un film plastique (papier à bulle) et on la « masse » partout en insistant sur les parties décorées et les bords. On appuie, on ajoute de l’eau… on roule, on malaxe… on rince à l’eau chaude, on remet du savon, on tape, on fait un boudin et on ré-malaxe… une heure. Les fibres se mêlent.
.
bannfeutre2bannfeutre3IMGP4401
Les bras sont lourds, nos doigts ratatinés, il y a de l’eau partout, le résultat est encore indéfini… Jeanne nous parle de la Mongolie et des yourtes feutrées pour nous encourager… nous avons également une pensée pour nos aïeules qui battaient leurs linges au lavoir.

Le feutre commence à se former, c’est prometteur… Baukje passe, elle dit qu’il faut encore pétrir… nous sommes bonnes pour la boulange ! On regarde l’heure, ça fait maintenant deux heures !
On rince à l’eau claire, on étire le feutre à plat.

  IMGP4402Le feutre de Jeanne a déjà la forme d’une pochette !

IMGP4403Celle de Jocelyne, aussi…

.
Notre morceau a considérablement diminué. Mon oiseau ressemble à un poisson. Il faut dire que le feutre aspire à sa convenance les fibres, et les tableaux que nous avions imaginés ne sont pas toujours conformes à nos attentes.

Il est 16 heures, heure du goûter, lorsque nous arrêtons… Le résultat est assez surprenant. Il ne nous reste plus qu’à faire des pochettes…
A l’unanimité, l’expérience fut très intéressante et nous remercions Baukje pour sa patience, sa gentillesse et sa bonne humeur. Nous quittons l’atelier un peu plus savantes !

.

IMGP4380Arbre de Nelly

IMGP4404 Jeanne (orange) – Jocelyne (beige, marron) – Syl. (vert)

Quelques réalisations de Baukje… 
bannfeutre4

     .IMGP4382Après le feutrage… la couture ! Une pochette de Dominique

.

.

.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Je feutre, tu feutres, nous feutrons »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s