Du restaurant à l’atelier

Pour notre avant-dernier jour, nous nous sommes retrouvées au restaurant du Lion d’Argent de La Châtre, et dans l’après-midi nous avons regagné l’atelier où nous avons roupillé. Euh… non, quand même pas ! Nous avons brodé et Isabelle a tricoté.
A bientôt ! mardi prochain sera notre dernier jour avant les vacances…

 

 

 

 

 

Publicités

Journée de l’amitié à Saint-Florent-sur-Cher, 2019

En route chauffeur !

Après quelques contorsions dans la voiture pour attacher les ceintures de sécurité, nous sommes parties rejoindre nos amies du club « Patchwork et savoir-faire Florentais » qui fêtait leurs 20 ans.

Huit Conteuses enthousiastes à l’idée de retrouver nos hôtesses qui comme à leur accoutumée, ont été d’un dévouement remarquable et d’une constante gentillesse. De notre équipée, nous étions huit, dont trois qui venaient pour la première fois. A la réception de l’invitation, nous avions vanté à l’équipe l’accueil, la générosité de la table du buffet et la prévenance de ces dames ; elles étaient donc impatientes d’y aller…

Le temps ? et bien comme les précédentes années… pluvieux !

Cette année, nous avions les consignes d’apporter un ou deux mouchoirs. Et après mille spéculations de notre part, nous avons eu la surprise de voir que nous allions faire des papillons. Pliages, appliqués, broderies, les papillons allaient prendre leur envol. Et des papillons, il y en avait partout ; sur des serviettes en papier, la table du buffet, accrochés à des branches… et bientôt épinglés sur nous, car nous sommes toutes reparties avec de jolies broches à nos corsages, cadeaux de ces dames.

La lumière artificielle des néons ne rendent pas justice aux patchworks exposés, mais voici un aperçu de la salle lorsque nous sommes arrivées…

           Voilà, ce que nous devions réaliser… des papillons pliés différemment.
Celui-ci était appliqué pour un set de table.
Les organisatrices avaient préparé des fonds. Nous avons travaillé en deux temps, entrecoupés par la pause de midi pour un
apéritif royal, suivi du déjeuner, et d’un dessert pour célébrer l’anniversaire.

Une boutique de la région s’était installée…


Après avoir mis en commun le travail, nous avons procédé aux tirages au sort. Nous avons été quatre de notre club à remporter des lots pour faire
des panneaux avec quatre papillons.

Et voilà… une journée qui s’est terminée dans le plaisir et la bonne humeur…
et toujours sous la pluie…

Mesdames, nous tenons encore à vous remercier infiniment et dores et déjà, vous pouvez compter sur nous, l’année prochaine !

A bientôt,
nous vous souhaitons un bel été…


 

Un patchwork à Orsay

En ce moment au musée d’Orsay, il y a une très belle et émouvante exposition sur « Le modèle noir, de Géricault à Matisse ». L’œuvre que nous vous présentons est le dernier tableau de la visite…

Romare Bearden, Patchwork Quilt, 1970
Tissus et papiers coupés et collés, peinture polymère sur panneau,
Museum d’Art Moderne de New York


« Reprenant les techniques cubistes dès les années 1940, notamment le collage élaboré par ceux-là mêmes qui ont regardé l’art africain, Romare Bearden, New-yorkais, invente un style qui porte la mémoire de pratiques culturelles – les « quilts », patchworks de tissus – issues de la diaspora de la grande migration africaine-américaine du Sud vers les villes du Nord industriel, une rythmique des formes et un sens de l’improvisation venus de la musique. Dans son tableau Patchwork Quilt (1970), la figure noire allongée emprunte autant aux reliefs antiques de tombes égyptiennes, à la sculpture du Bénin, à l’Icare de Matisse dans Jazz qu’à la projection épurée d’un corps de femme noire et aux thèmes de l’Odalisque ou de l’Olympia. »

 

 

 

Des bijoux, perles, broderies et dentelles


Récupération, recyclage = Bijoux !

Vous avez encore jusqu’à la fin du mois pour aller admirer des bijoux de créatrices qui ont travaillé sous l’égide de Reinhard Luthier, un styliste qui a habillé de nombreuses stars des années 70-80, comme Dalida, Sylvie Vartan et Jane Birking. A la retraite, il s’est installé dans le Berry, à la Berthenoux, et souhaite à présent transmettre à des petites mains, son art et sa passion.
Il y a les bijoux de Marianne, Marie-Noëlle, Françoise et Dominique, notre amie et « chef-patchworkeuse ».

Magnifique expo !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mille et un carrés, exposition à Argenton-sur-Creuse – 1

Au musée de la chemiserie à Argenton-Sur-Creuse dans l’Indre, nous avons vu une magnifique exposition de patchworks portant sur les carrés ; « Mille et un carrés ».
Chanceuses, nous avons eu le plaisir de rencontrer les dames du club qui nous ont accompagnées lors de la visite.
La première salle exposait les œuvres de l’invitée d’honneur Cosabeth Parriaud… Quant à certains matelassages machine, exécutés de façon admirable, ils ont été faits par « 2 mains sous les étoiles ».

(Tél. : 06.74.43.72.42 – Email : 2mains.souslesétoiles@gmail.com
FB : https://www.facebook.com/2-mains-sous-les-etoiles-1778513162406329/)

Mesdames d’Argenton, nous attendons avec impatience votre prochaine exposition et nous n’oublierons pas de vous prévenir si nous exposons à notre tour !

2ème salle : Les dames du club

« Dear Jane » de Francine Vidal, 2,10 m x 2,10 m
Fait main, 5602 pièces, de 2014 à 2016, matelassage Long Arm par Fabienne Centola


Danièle Wieliczko, création, 1,13 m x 1,13 m
Montage machine, matelassage « piqué libre »

Danièle Wieliczko, Interprétation, 1,45 m x 1.32 m
Montage machine, matelassage « piqué libre »

Monique Duplant, Carrés d’étoiles, 1,80 m x 1,10 m
Montage et matelassage machine

    Marie-Claude Gallois, 1,60 m x 1,60 m
Montage machine, matelassage main

Gauche : Josette Dagois, 1 m x 0,80 m, montage machine et
matelassage par « 2 mains dans les étoiles »
Droite : Françoise Rouget, 1,25 m x 1,25 m, montage et matelassage machine

Danielle Wieliczko, Création, 1,68 m x 2,35 m
Couvre-lit 1 personne, avec la récupération de vieux jeans, Matelassage machine


Mauricette Moreau, 1,23 m x 1,26 m
Montage machine, matelassage « 2 mains sous les étoiles »



Monique Duplant, Carrés brisés (variante), 1,40 m x 1,10 m, tissus batik
Montage machine, matelassage « 2 mains sous les étoiles »

Monique Duplant, 1,80 m x 1,80 m, tissus Kaffe Fassett
Montage machine, matelassage « 2 mains sous les étoiles »
          
Travail en cours, fait main, de Francine Vidal

Francine Vidal, Japanese Quilt, 1,22 m x 1,70 m
Kazuri : machine par Francine Vidal
Kamon : machine « 2 mains sous les étoiles »

Francine Vidal, Moucharabieh, 1,08 m x 1,36 m
Montage machine, matelassage « 2 mains sous les étoiles »

Francine Vidal, Echiquier d’après Vasarely, 1,05 m x 1,57 m
Fait main, matelassage « 2 mains sous les étoiles »

Danielle Wieliczko, Création, 1,08 m x 0,96 m,
montage machine, matelassage machine « piqué libre »

Ouvrages, ci-dessus et ci-dessous, destinés pour une participation au Téléthon 2018