Osso buco et sa gremolata

vintage etiquette6.
Après un Plum cake, nous vous proposons de faire un Osso buco. La recette a été prise chez Louise, lectrice et fine cuisinière, qui tient le blog « Can’t live without… ».
Syl., qui fait son osso buco avec des tomates (sauce rouge), a voulu expérimenter ce plat qui s’accompagne d’une gremolata.
Si l’osso buco sauce rouge est délicieux, l’osso buco sauce blanche l’est encore plus ! Comme le dit Louise… « La gremolata est le secret de ce plat. C’est une très belle invention  italienne. Elle laisse un parfum incroyable et donne du peps. »
Partons donc en Italie…

Osso buco et sa gremolata

. 4 tranches épaisses de jarret de veau
. 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
. 2 branches de céleri, 4 carottes, 3 échalotes, 1 gousse d’ail, 1/4 de zeste d’un citron (bio), 1/4 de zeste d’une orange (bio)
. 2 ou 3 petits anchois
. 1 branche de thym, 1 feuille de laurier, du persil
. 1 verre de vin blanc
. 25 cl de fond de volaille
. Sel, poivre
Pour la gremolata :
. Persil plat
. Zestes de citron et d’orange (le reste)
. 2 gousses d’ail

– Épluchez les carottes et les échalotes. Coupez les carottes, les branches de céleri en petits dés. Hachez finement les échalotes et la gousse d’ail.
– Farinez les tranches de veau. Faites chauffer à feu vif une cocotte en fonte avec les 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Saisissez les tranches de veau et mettez dans un plat de côté.
– Dans la cocotte, versez les carottes, le céleri, les échalotes et l’ail. Laissez dorer quelques minutes. Déglacez avec le vin blanc. Versez le bouillon de volailles. Ajoutez  les zestes de citron et d’orange que vous aurez au préalable fait blanchir et les filets d’anchois.
– Ajoutez le sel, poivre, laurier et persil. Déposez les tranches sur la sauce. Couvrez la cocotte et enfournez pendant 1h30 à 2h dans un four préchauffé à 180°C.
Préparé la veille et réchauffé c’est encore mieux.
La gremolata :
– Blanchissez les zestes de citron et d’orange.
– Hachez ensuite le persil, les zestes et l’ail.

Servez l’osso buco dans les assiettes et saupoudrez à votre convenance la gremolata.
Syl. a ajouté sa petite touche en parsemant des pignons légèrement dorés.
Vous trouverez les consignes, le savoir-faire, toute une histoire, chez Louise « ici ».
.
IMGP5144.

.
« La cuisine de Bernard »
fête ses cinq ans. A cette occasion, Bernard nous propose de participer à son jeu-concours. Si vous désirez participer, vous trouverez les consignes en cliquant sur l’image ci-après…
.
Capture_d_e_cran_2015_03_07_a_22.09.35

.
.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Osso buco et sa gremolata »

  1. Chères conteuses (au début j’avais écrit contesse, tellement c’est so chic ici!!) la fine cuisinière » 🙂 est très contente de voir que vous vous êtes régalés avec ce plat. La gremolata, c’est utile d’en avoir dans son frigo car sur un simple plat de pâtes, de la salade c’est toujours bien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s